L’impression 3D FDM (2ème édition)

Déjà la nouvelle version du livre de Benoît. Je vous avais présenté (il y a environ 2 ans), la 1ère édition. Alors, quoi de neuf ?

L'impression 3D FDM - Le guide complet pour vos impressions 3D (2e édition)

Les Editions ENI m’ont envoyé gratuitement ce livre (pour que je puisse vous en parler), mais je ne suis pas payé pour en faire la promo et évidement, je conserve donc une totale liberté pour vous dire ce que j’en pense. Cela dit, j’ai bien aimé la précédente édition, il y a donc très peu de chance que je sois déçu.

Contenu du livre

1er Chapitre – Historique de la fabrication additive

Ce chapitre dresse un rapide historique de l’impression 3D, il introduit rapidement le sujet (sans lasser le lecteurs). Ce qui m’a marqué dans ce chapitre, c’est que la technologie FDM (dépôt couche par couche de matériau fondu) existe depuis 1988, mais qu’il a fallu attendre que brevet tombe dans le domaine public (20 ans plus tard), pour qu’elle puisse réellement toucher les particuliers.

En recopiant le titre du chapitre, j’ai écris « addictive » à la place « d’additive ». Ça m’a fait sourire parce que c’était peut être un lapsus. C’est vrai que l’impression 3D c’est tellement agréable que ça peut parfois provoquer une addiction

2ème chapitre – Quelle imprimante 3D choisir ? Pour quels besoins ?

Présentation rapide des technologies FDM (filament), SLA (résine) et SLS (poudre). Pour les particuliers comme nous, seules les imprimantes FDM et SLA sont accessibles. Pour l’instant, le SLS est réservé à l’industrie parce que ça coûte encore très cher. Ensuite Benoît détaille les différents types d’imprimantes FDM et explique ce qui fait la différence entre une imprimante à 150,00€ et à 10000,00€. La lecture attentive de ce chapitre vous sera très utile (si vous envisagez d’acheter une imprimante 3D), parce qu’elle vous aidera à faire le point sur vos besoins réels. Mais Benoît reste parfaitement neutre, il ne conseille aucun modèle en particulier. L’imprimante à tapis roulant Creality PrintMill CR-30 fait son apparition dans cette nouvelle édition.

3ème chapitre – Premiers pas avec mon imprimante 3D

Ce chapitre définit les différents éléments nécessaires à l’impression 3D, il apporte des connaissances de base indispensable à la compréhension du reste du livre. Qu’est-ce qu’un moteur pas à pas de type NEMA, un Slicer ou le langage G-Code ?
Quelle est la différence entre les systèmes Direct Drive et Bowden ?

4ème chapitre – Montage et calibration mécanique

Vous êtes impatient de lancer vos premières impressions ?
Eh bien, malheureusement il vous faudra encore un peu de patience. Ce chapitre explique les vérifications et les premiers réglages indispensables avant d’utiliser une nouvelle imprimante 3D. Cette étape est très importante, alors ne la négligez pas. Mais vous devez peut être aussi relire ce chapitre plus tard pour résoudre certains problèmes de qualité d’impression.

5ème chapitre – En route vers la première impression 3D

Benoît nous guide pas à pas pour réaliser notre première impression. Il détaille parfaitement l’installation, la configuration et l’utilisation du trancheur (slicer) CURA. Ce premier fichier (une médaille) est très rapide à imprimer. En cas de problèmes, n’hésitez pas à relire le chapitre précédent (portez aussi une attention particulière à la 1ère couche, voir le chapitre 7). Les explications sont très claires et détaillées mais j’aurais bien aimé trouver à la fin du chapitre, quelques pages qui expliquent comment piloter l’imprimante depuis l’écran de contrôle avec un firmware courant comme Marlin (par exemple : charger le filament, déplacer les axes, contrôler la température de la buse et du plateau, lancer une impression depuis la carte SD…).

Médaille - Imprimer en 3D comme un pro - Mon 1er print

6ème chapitre – Calibration électronique de l’imprimante

Le chapitre est consacré à Pronterface, un logiciel qui permet de piloter et de régler l’imprimante (reliée en USB) en lui envoyant des commandes G-Code. Après l’installation, Benoît explique comment optimiser l’imprimante. Cette partie est quand même un peu technique, elle s’adresse plutôt aux utilisateurs avancés. Alors si vous débutez je vous conseille de laisser ce chapitre de coté (vous pourrez y revenir plus tard).

7ème chapitre – L’importance de la première couche

Benoît revient sur la 1ère couche (et lui consacre ce chapitre). Il montre comment vérifier la planéité du plateau et évoque aussi les capteurs de compensation automatiques (capacitifs, inductifs, infrarouge ou mécanique, comme le BLTouch). Quand on a essayé ce type de capteur, difficile de revenir en arrière et de régler de nouveau (et presque à chaque impression) le plateau à la main .

8ème chapitre – Entretien et maintenance

Dans ce chapitre, Benoît insiste sur l’importance de l’entretien de l’imprimante : graissage, lubrification, nettoyage, dépoussiérage, vérification des courroies, resserrage des vis et remplacement de la buse. Ce n’est pas la partie la plus amusante, mais de temps en temps, il est indispensable de prendre soin de son imprimante.

9ème chapitre – Améliorer l’accroche de ses impressions

Dans le but, d’obtenir une 1ère couche parfaite, ce chapitre détaille différents systèmes d’accroche, avec bien sûr, en tête le plateau chauffant. Mais il parle aussi des solutions complémentaires (laque, colle, scotch, BuildTack…) et donne quelques conseils pour décoller les pièces (après l’impression). Evidement, ça dépend aussi beaucoup du type de plastique.

10ème chapitre – Optimiser ses paramètres d’impression

Pour optimiser vos impression, vous pouvez aussi jouer sur le fichier Gcode. Ce chapitre montre l’importance de l’orientation de la pièce pour la solidité et aborde ensuite les autres paramètres qui influencent la qualité de la pièce (l’épaisseur des parois, le remplissage, la vitesse, les supports…). Benoît évoque aussi la jupe, la bordure et le radeau, dont il avait également parlé sur sa chaîne Youtube (dans de très bonnes vidéos). Quelque soit votre niveau, vous apprendrez certainement quelque chose en lisant ce chapitre.

Cube de calibration X, Y et Z

11ème chapitre – la gestion des supports d’impression

C’est simplement la suite du chapitre 10, il parle en détail des supports d’impression.

12ème chapitre – Les bobines et les matériaux

Le chapitre passe en revue les différents plastiques. Il donne aussi des conseils pour le stockage des bobines et montre l’importance du choix d’un bon dérouleur. On retrouve avec plaisir le dérouleur low Friction d’une des dernières vidéo de BenTek.

13ème chapitre – Diagnostique des pièces ratées

Quand une pièce est raté, on ne sait pas toujours pourquoi. Mais, ce chapitre est très utile, car il permet d’enquêter pour trouver la cause du problème. Bien sûr, Benoît donne aussi les conseils pour améliorer les choses. Un chapitre à lire et à relire en cas de besoin.

14ème chapitre – Introduction à la multiextrusion

Ce chapitre décrit brièvement les solutions qui existent pour l’imprimer des pièces avec plusieurs filaments. Cela permet de créer des pièces multicolores ou d’utiliser des supports solubles (dans l’eau). Pour l’instant, ce domaine est encore un peu expérimental. Il existe de nombreuses technologies mais aucune ne s’impose vraiment parce que chacune possède ses avantage est ses inconvénients. Je n’ai pas encore sauté le pas, mais c’est un sujet qui m’intéresse beaucoup.

15ème chapitre – Contrôler son imprimante 3D à distance avec OctoPi (nouveau chapitre)

Ce nouveau chapitre explique l’installation, la configuration d’OctoPi (ou OctoPrint) et présente les plug-ins les plus utiles. Il s’agit d’un serveur d’impression qui permet de connecter l’imprimante 3D au réseau local et de la contrôler depuis un navigateur internet. Personnellement, je l’utilise depuis des années et je trouve ça très pratique, c’est donc une très bonne chose que Benoît en parle.

16ème chapitre – Le post-traitement des pièces imprimées en 3D (nouveau chapitre)

Le second nouveau chapitre détailles les différentes techniques qui permettent d’améliorer l’aspect de la pièce imprimée (séparation des supports, lissage chimique, ponçage, mastic, apprêt, peinture, polissage…).

Mon avis sur le livre

C’est vraiment la bible de l’impression 3D. Benoît maîtrise parfaitement son domaine, les explications sont claires, détaillées tout en restant accessibles à tous. La progression est logique, les chapitres sont équilibrés et réguliers. Benoît répond à la plupart des questions qu’un débutant pourrait se poser. Et il ne s’arrête pas là, c’est aussi un ouvrage de référence qui vous accompagnera tout au long de votre progression et que vous relirez en cas de problème ou pour améliorer la qualité de vos impressions.

Pour la petite histoire j’ai prêté la 1ère édition à un ami (qui possède 2 imprimante 3D). Je lui ai laissé le livre pendant plus d’un mois mais après, quand je lui ai réclamé, il l’a aussitôt acheté…

L'impression 3D FDM de Benoît JELLIMANN (2e édition)

Pour cette nouvelle édition, le livre passe de 433 à 499 pages. Il s’est enrichi de 2 chapitres (à la fin), mais les 14 premiers ont très peu évolué. C’était évidement inutile de tout réécrire. Tout ce que Benoît expliquait il y a 2 ans reste encore vrai à l’heure actuelle. Alors, si vous avez déjà la première édition, je ne suis pas sûr qu’il soit réellement nécessaire de racheter la nouvelle.

Par contre si vous aviez raté la précédente version, foncez c’est vraiment un très bon livre. Le seul problème c’est qu’il ne faut pas le prêter à n’importe qui, parce que vos amis risquent « d’oublier » de vous le rendre…

Liens utiles


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s