HatFace

Souvenez-vous de la PYBStick, (j’en ai parlé en avril). Il s’agit d’une petite carte programmable en MicroPython et en langage Arduino. Elle est fabriquée par Garatronic et commercialisée à un prix très doux par MC Hobby. Le magazine Programmez! ainsi que de nombreux makers ont publiés des tutos sur la carte.

Eh bien les amis, réjouissez-vous car une carte d’extension (shield) conçue spécialement pour la PYBStick est sur le point de voir le jour.

La HatFace et la PYBStick26

J’avais déjà eu la chance d’être choisi (avec d’autres amis makers) pour être bêta-testeur de la PYBStick. C’est pour cette raison que Frédéric Pierson (le créateur de la carte) m’a proposé de continuer l’aventure avec cette nouvelle carte. J’en ai donc reçu gratuitement un exemplaire (en avant-première).

La carte HatFace permet de relier la PYBStick à 2 HAT Raspberry (ou même directement au Raspberry Pi). Elle est fournie avec les connecteurs (à souder suivant votre projet).
Cependant, au début je me demandais à quoi pouvaient bien servir les 2 petits trucs en plastique jaune/orange (en haut à gauche).

Les éléments du HatFace avant la soudure

C’est en consultant la documentation d’assemblage de la carte (réalisée par Dominique Meurisse) que j’ai compris leur utilité. Si vous choisissez de souder directement la PYBStick à la carte d’extension, vous risquez d’avoir du mal à atteindre les 2 boutons (USR et DFU). Ces 2 petites rallonges permettent donc d’appuyer sur les boutons en traversant la HatFace (par les 2 gros trous, prévus à cet effet). C’est à la fois très simple et en même temps terriblement ingénieux.

Position des ralonges de bouton de la HatFace

Cela dit, je n’ai pas choisi cette option. Je la trouve quand même un peu trop définitive. Je préfère souder simplement les connecteurs mâles (option 1B, dans la doc).

Les connecteurs de la  HatFace (après soudure)

Et insérer la PYBStick seulement lorsque j’en ai besoin. Ainsi, elle peut être réutilisée sur un autre projet.

Insertion de la PYBStick26

Mais Frédéric Pierson a tout prévu. Il a même modélisé un fichier 3D qui permet d’utiliser les boutons, dans cette configuration.

La HatFace reprend la disposition des GPIO des tous premiers Raspberry PI (à 26 connecteurs). Elle n’est donc pas toujours compatible avec certains Hats récents (à 40 connecteurs). Par exemple, je voulais utiliser le connecteur GROVE du ReSpeaker 2-Mics Pi HAT, mais ce n’est pas possible parce qu’il est reliés aux GPIO12 et GPIO13 (situés au-delà des 26 premiers connecteurs du Raspberry).

branchement d'un Hat à 40 connecteurs à la HatFace

Alors, c’est l’occasion de faire un peu de bricolage et de fouiller dans mes cartons de « Ça peut servir ». J’ai trouvé une vieille platine d’essai au format HAT (à 26 connecteurs) qui fera parfaitement l’affaire.

Platine d'essai au format Hat (26 connecteurs)

Après quelques soudures, j’ai fabriqué un FeuTricolore-Hat

Un Hat "Feu tricolore"

Voilà le schéma pour le fabriquer.

Schéma de branchement du feu tricolore

Et le code pour faire fonctionner le feu tricolore.

# LED_Numérique
# Appel des bibliothèques
from machine import Pin
import time
# Le port S12 est relié à la LED
ledRouge = Pin('S12', Pin.OUT)
ledOrange = Pin('S16', Pin.OUT)
ledVerte = Pin('S18', Pin.OUT)
# Boucle infinie (clignotement de la LED)
while True:
	# Allume la LED verte
	ledVerte.value(1)
	# Attends 5 secondes
	time.sleep(5)
	# Éteins la LED verte
	ledVerte.value(0)
	# Allume la LED orange
	ledOrange.value(1)
	# Attends 1 secondes
	time.sleep(1)
	# Éteins la LED orange
	ledOrange.value(0)
	# Allume la LED rouge
	ledRouge.value(1)
	# Attends 5 secondes
	time.sleep(5)
	# Éteins la LED rouge
	ledRouge.value(0)

Si vous soudez des connecteurs femelles sous la carte (de l’autre coté), vous devriez ensuite pouvoir la relier directement au GPIO du Raspberry Pi (un RPI Zero, dans cet exemple). Je n’ai pas testé cette possibilité, mais ne vous inquiétez pas, les spécialistes du Raspberry nous ferons bientôt bon petit tuto.

Branchement de la HatFace au Raspberry Pi

Conclusion

Si vous possédez des Hats compatibles, si vous voulez créer des montages « en dur » (par exemple pour une utilisation pédagogique) ou si vous voulez relier la PYBStick au Raspberry pi, alors le HatFace pourra certainement vous intéresser.

Sinon, je vous conseille de patienter encore un peu parce que Frédéric et Dominique préparent d’autres cartes d’extensions…

Mais Chutttt, c’est encore un secret !!!

Liens utiles :


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s