Modules MakeOn

J’ai rencontré Victor SUEUR à la Maker Faire de Paris 2019 (mais nous nous connaissions déjà un peu à travers Twitter). Il m’a montré Racoon, un super robot (avec radar, télémètre laser, reconnaissance de couleurs…) qui peut être télécommandé ou se déplacer de façon autonome. Racoon participe à la Toulouse RobotRace (quand elle n’est pas annulée à cause du Covid).

Victor SUEUR de Vstudio LAB avec son robot Racoon à la Maker Faire de Paris 2019

Récemment, Victor qui travaille pour Mission Control Lab m’a proposé de tester les produits de la gamme MakeOn (bien sûr, j’ai accepté).

J’ai donc reçu gratuitement, un assortiment très complets de produits MakeOn, mais je précise que je ne perçois aucune rémunération et que je n’ai reçu aucunes consignes pour écrire cet article.

Gamme MakeOn de Mission Control Lab

Ces différents modules permettent de créer des circuits plus ou moins complexes en reliant différents composants électroniques avec du scotch ruban adhésif conducteur (ou des pinces croco). Le kit est parfaitement adapté aux enfants puisse qu’il permet d’ajouter très facilement (et sans danger) un peu d’électronique et d’animation à des maquettes ou des présentations (comme d’habitude, la seule limite sera votre imagination).

Pour commencer, j’ai séparé les éléments du Nexus Panel. Je pensais que ce serait plus difficile, mais finalement, pas du tout. Les pièces sont bien prédécoupées et se détachent sans forcer. Vous y trouverez un assortiment de connecteurs (mâles, femelles, à souder, Grove, JST 2 mm compatible avec l’alimentation du micro:bit), ainsi qu’un interrupteur et un module d’alimentation (pour pile bouton CR2032).

Nexus Panel de Mission Control Lab

J’ai ajouté une pile, une résistance de 220 Ω, une LED et un bouton poussoir que j’ai remis au dessus pour vous le montrer parce sur la photo, il est caché par mon doigt. J’ai relié tous les composants avec le ruban adhésif fourni et créé mon 1er circuit.

Lorsque j’appuie sur le bouton la LED s’allume.

Premier circuit avec un bouton et une LED

Pour faire clignoter la LED, j’ai remplacé le bouton poussoir par un micro:bit reliée à l’interface Launchpad.

Clignotement de la LED avec le micro:bit et les modules MakeOn

J’ai un peu compliqué les choses avec un module « feu tricolore » composé de 3 LED, mais le principe reste le même.

Feu tricolore avec le micro:bit et les modules MakeOn

L’interface Launchpad est bien sûr compatible avec les versions 1 et 2 du micro:bit, mais également avec les cartes de développement utilisant le même type de connecteurs, comme par exemple la carte Adafruit CLUE dont j’ai parlé dans un précédent article.

Carte Adafruit CLUE avec le logo Arduiblog

Si vous possédez une carte aux formats Arduino Nano, Arduino MKR, Adafruit Feather ou Raspberry Pi Zero, vous pouvez utiliser les modules Space Station et Shuttle.

Les modules Space Station et Shuttle avec un Raspberry Pi Zero et un Arduino Nano

Les Raspberry Pi classique (A ou B) ne peuvent pas être reliés directement au module Shuttle, mais en ajoutant une nappe ou une entretoise cela devrait fonctionner puisse que les GPIO sont identiques.

Le Raspberry PI B ne rentre pas

Comme vous l’avez certainement remarqué, les noms des ports ne sont par inscris sur le module Space Station. C’est tout simplement parce que ça dépend de la carte de développement utilisée. Alors pour s’y retrouver, vous pouvez télécharger la fiche technique ou consulter le tableau ci-dessous.

Correspondance entre les pins
Space StationArduino NANOArduino MKRRaspberry PI
A2A012
B3A113
C4A24
D5A317
E6A427
F7A522
G8A68
HA00Non connecté
IA1119
JA2226
KA33Non connecté
LA6418
MA7523
NNon connectéNon connecté24
ONon connectéNon connecté25
PNon connectéNon connecté7
QNon connectéNon connecté16
RNon connectéNon connecté20
SNon connectéNon connecté21
RX01315
TX11414
SS1365
SS2976
MOSI11810
MISO12109
SCK10911
SDAA4112
SCLA5123
5V5V5V5V
3,3 V3,3 VVCC3,3 V
GNDGNDGNDGND

Pour faire clignoter une LED reliée au port 2 de l’Arduino Nano, il faut donc utiliser le connecteur A du module Space Station.

Clignotement d'une LED avec l'Arduino Nano

Voilà le programme utilisé, mais si vous voulez plus de détail vous pouvez lire cet article ou vous procurer mon livre sur l’Arduino (la nouvelle version sortira dans quelques jours).

const int LED = 2 ; // La LED est reliée à la pin 2

void setup() {
  pinMode(LED, OUTPUT); // La LED est une sortie
}

void loop() {
  digitalWrite(LED, HIGH); // Alimente la LED
  delay(1000);  // Attends 1000 millisecondes (1 seconde)
  digitalWrite(LED, LOW); // Coupe le courant de la LED
  delay(1000);  // Attends 1000 millisecondes (1 seconde)
}

D’autres cartes de développement (comme l’Arduino Uno, le Raspberry Pico, la Pyboard ou la Pybstick) ne sont pas directement compatibles avec le module Shuttle , mais il est toujours possible de se procurer (ou de fabriquer) un adaptateur.

Il me reste encore à tester la feuille A4 autocollante et le velcro conducteur, mais ce sera pour plus tard (je préfère attendre d’avoir un projet précis).

Feuille A4 et le velcro conducteurs

Conclusion

Je remercie Victor de m’avoir permis de découvrir ces produits. Ces modules sont bien conçu et très faciles à utiliser. Il permettent aux enfants de comprendre le fonctionnement d’une circuit électrique (ou électronique). Vous trouverez de nombreux exemples de d’utilisation des modules MakeON sur la chaine YouTube de Mission Control Lab.

Et vous pouvez vous les procurer dans la boutique GoTronic.

La boutique GOTronic


Une réflexion sur “Modules MakeOn

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s